Aaron : nouvel album « Anatomy of light »

Aaron, Anatomy of light

Aaron publie demain son nouvel album « Anatomy of light ».

Aaron est de retour avec un tout nouvel album, « Anatomy of light », emmené par les singles « Les rivières » et « Ultrarêve » (dont le clip met en scène Jean-Claude Van Damme).

« Anatomy of light » fait suite à « We cut the night » (l’album avait été présenté par John Malkovitch et le titre « Blouson Noir » utilisé en support de la publicité de « L’Homme » d’YSL). Cinq années auront été nécessaires au tandem formé par Olivier Coursier et Simon Buret pour produire ce quatrième album studio et donner ainsi une réponse à « We cut the night ». Parce que c’est ce qui ressort de l’écoute des douze plages qui composent « Anatomy of light », c’est qu’il fait écho à son prédécesseur, assez sombre dans son ensemble. « We cut the night » célébrait la nuit et les ombres, « Anatomy of light » célèbre, lui, la lumière du jour et les flammes.

Dans sa volonté d’aller à l’épure, Aaron gravit encore quelques échelons aujourd’hui, faisant fi des subterfuges, finalement parasites. Les sons, quasi cosmiques, développent des atmosphères sonores à la fois ultra urbaines et à la fois ultra naturelles. Comme son nom l’indique, « Anatomy of light » se propose de disséquer de manière sonore la matière lumineuse pour mieux la comprendre, l’appréhender et l’apprécier. Le duo en a parfaitement dosé les touches électroniques et acoustiques pour simuler à l’audition la sensation d’éblouissement et de vertige, ce vertige qui nous prend dans l’immensité des grands espaces.

Enfin, et la chose est nouvelle, Aaron affirme son identité française avec de nombreux textes écrits dans la langue de Baudelaire, alors anecdotiques jusque-là dans sa discographie. Le propos des chansons n’en est que plus porteur.

La première écoute d’« Anatomy of light » pourrait s’apparenter à cette étincelle qui se forme lorsqu’on scratche une allumette. La deuxième à celle d’une flamme qui naît. Les suivantes, nous vous laissons les découvrir, elles sont éblouissantes.

Author: Luc Dehon