Julien Appalache, C’est comme ça

Julien Appalache, C’est comme ça

L’excellent Julien Appalache publiera vendredi son nouvel EP « C’est comme ça ».

« Se mettre au vert », ça vous dit quelque chose ? En ces temps viraux, rien de tel que de quitter l’autoroute et embarquer sa petite famille loin du tumulte de la ville. Là où d’autres craignent de franchir le pas, Julien Appalache, lui, l’a fait. L’artiste a installé femme, enfants et instruments dans la commune de Lanildut à la pointe Finistère. (Tant qu’à faire, autant aller le plus loin possible)

C’est donc dans son studio avec fenêtre ouverte sur de nouveaux horizons que l’artiste a écrit, composé et enregistré les cinq titres qui composent « C’est comme ça ». L’EP, coréalisé avec Grégory Heopffner (Cracbake) et Séverin (« Transatlantique »), a été mixé par Etienne Caylou (Clara Luciani, Eddy de Pretto…)

Après l’inaugural (et expérimental) « RDV à Téhéran » (créé avec Alec Spiegelman), sa version  paradoxale d’un « Sommeil » paternel perturbé et une parenthèse récréative, « Le Temps des Reprises » (durant laquelle il s’est approprié des titres de Yelle, Pomme, Eddy Mitchell, Marcel Mouloudji, Henri Salvador ou Francis Cabrel), Julien Appalache en dévoile un peu plus sur son univers atypique, et finalement ultra attachant, en publiant demain « C’est comme ça », un patchwork dadaïste de cinq titres désappointant au fil duquel l’artiste laisse vagabonder son esprit farceur (et facétieux) à la faveur de ses élucubrations et ses souvenirs.

On a tous droit au bonheur, chante ce rêveur-né. Et si c’était ça le bonheur, finalement, faire fi de tout exercice de style et retrouver la liberté totale de créer ?

Author: Luc Dehon