Sarah Brightman, France

Sarah Brightman, France

Sarah Brightman publie aujourd’hui « France », un album dédié au public français composé notamment de nombreux duos.

Au début des années 80, on découvre Sarah Brightman dans le rôle de Jemima dans la comédie musicale « Cats » d’Andrew Lloyd Weber à Londres. La jeune chanteuse épouse quelques années plus tard le compositeur qui lui créera sur mesure, en 1986, le rôle de Christine dans « Le Fantôme de l’Opéra ».

Sarah Brightman enchaîne alors rapidement les succès. Il faut dire que sa voix, qui couvre plus de trois octaves, est l’une des plus belles au monde. L’artiste est à ce jour la seule à avoir ouvert à deux reprises pour les JO (Barcelone et Pékin), elle a publié une trentaine d’albums qui se sont vendus à plus de 30 millions d’exemplaires à travers le monde, et ne compte plus les multiples awards et prix qu’elle a reçus sur les cinq continents.

Sarah Brightman débarque aujourd’hui en France avec un album composé de dix-neuf titres intitulé « France ». Elle y partage plusieurs chansons avec quelques-unes des plus belles voix francophones : Florent Pagny (« Just show me how to love you »), Vincent Niclo (« There for me », « Sogni », « Phantom of the Opera »), Roch Voisine (« Ne viens pas ») et I Muvrini (« Quieres Volver »), mais également avec Andrea Bocelli (« Time to say goddbye »), Alessandro Safina (« Sarai Qui ») et Paul Ji, le vainqueur de Prodiges saison 6 (« Dans la nuit »). Elle y chante également un titre écrit par Jean-Jacques Goldman (« He doesn’t see me »).

En dix-neuf titres, Sarah Brightman évolue allégrement ici dans un répertoire qui a fait son succès aux confins du lyrique, du classique et de la musique pop, dans un esprit qui rappelle l’univers de « Prodiges » (« Nella Fantasia »).

Author: Luc Dehon