Vaiteani : Signs, leur deuxième album

Vaiteani, Signs

Le tandem polynésien Vaiteani publie aujourd’hui son deuxième album, « Signs ».

C’est en métropole que Vaiteani et Luc se sont rencontrés. Sur les bancs de la fac de Strasbourg, pour être précis. Il étudie la musicologie, elle est professeur d’anglais. Ils décident alors d’unir leurs destins et, rapidement, se mettent à écrire des chansons. De retour à Tahiti, Luc entend parler d’un tremplin musical pour les jeunes talents d’Outre-Mer (« 9 semaines et un jour ») qui permettra au gagnant de se produire sur la scène des Francofolies. Lauréats du concours, les Vaiteani se produiront à La Rochelle devant 10 000 personnes sous l’œil de Laurent Voulzy (dont ils reprendront « Belle-Île en Mer » sur leur premier album).

Après la publication d’un premier album il y a trois ans sur lequel ils avaient laissé entrevoir les contours de leur univers, les Vaiteani sont de retour avec « Signs », un opus empreint des légendes tahitiennes. Plus pop dans sa construction, ce deuxième album mélange avec élégance sonorités  polynésiennes et folk, l’anglais et le tahitien ancestral. Il faut voir « Signs » comme une cartographie musicale de la Polynésie, chaque chanson étant considérée par le couple comme une île à part entière faisant partie d’un archipel. À l’image des deux singles déjà parus, « Homai » et « Signs », ces nouvelles chansons de Vaiteani convoquent les âmes des disparus et les illuminent le temps d’une chanson.

D’aucuns qualifieront la musique des Vaiteani de « folk polynésien », pourtant, très éloignée des stéréotypes de la world, elle échappe à toute logique. Si ce n’est celle de la sublimation des sentiments.

Author: Luc Dehon