Bacchantes, Aride

Bacchantes, album 2020 © Rachel Flahault (gravures)

Le quatuor Bacchantes vient de dévoiler « Aride », premier extrait de leur album attendu le 5 février prochain.

Elles sont quatre et sont issues de formations et d’univers différents. Amélie Grosselin (voix, guitare électrique) a officié au sein de Fordamage, Astrid Radigue (voix, batterie) chez Mermonte, Claire Grupallo (voix, harmonium indien, claviers) moitié du duo Sieur et Dame et Faustine Seilman (voix, harmonium indien, claviers).

Elles unissent aujourd’hui leurs voix et leurs talents sur ce projet « Bacchantes » aux accents lyriques rock chamaniques. La construction de leurs morceaux s’appuie sur des poèmes de Gérard de Nerval, Paul Verlaine, Blaise Cendrars, Isaac Habert, Edward James, la traduction française du « Moorsoldatenlied » allemand, « Le chant des marais »), du poète contemporain Romain Marsault ou encore quelques textes écrits par leurs soins.

D’un parfum d’« Hellébore fétide » à quelques « rumeurs nocturnes » sombres et étranges, c’est tout un univers mêlant sortilèges sonores, lyrisme médiéval et rythmes tribaux invitant à la transe que les artistes transcrivent ici, en acoustique et électrique, pour apporter cette touche contemporaine rock. Un rituel musical à écouter un soir de pleine lune.

Disponible en digital, CD et vinyle, l’album est d’ores et déjà en préco sur Bandcamp.

Author: Luc Dehon