Serpent, Time for a rethink

Serpent, Time for a rethink

Serpent publiera vendredi un premier EP : « Time for a rethink », emmené par le titre « Distant Call ».

Peu de projets portent un nom autant en phase avec leur époque. Serpent publiera vendredi un premier EP intitulé « Time for a rethink ». Il est grand temps, effectivement.

Après trois albums publiés avec Asyl, puis deux en solo, Mathieu Lescop est de retour avec un nouveau projet, Serpent. Serpent est né de l’envie de l’artiste de retrouver l’effervescence créatrice d’un collectif. Il est ici accompagné de son batteur habituel, Wend¥ Kill, de deux guitaristes, Martin Uslef et Adrian Edeline, et d’un bassiste, Quentin Rochas. À la réalisation, Robin Leduc.

Sur ce premier Ep véritablement ébouriffant, Serpent publie quatre titres en anglais dans le texte aux accents post-punk, post-funk et finalement ultra contemporains. Des rythmiques tribales, primales, animales, tantôt violentes, tantôt cinglantes. Jamais en demi-mesure. Des titres qui claquent. Comme des baffes en pleine figure. Une voix ultra dark nette et précise qui coupe, tranche et arrache. Une catharsis.

Bref, ces quatre titres font l’effet d’une bombe. Explosion apocalyptique de substance sonore. On jubile.

Author: Luc Dehon