Max Caz, The Star Rover

Max Caz, The Star Rover

Max Caz publiera vendredi son nouvel Ep « The Star Rover ».

Architecte le jour, musicien la nuit, Max Caz est avant tout un créateur. C’est à la suite de lecture du « Vagabond des étoiles » de Jack London (« The Star Rover » dans sa langue originale) qu’il décide de créer quelques chansons s’inspirant de cette histoire.

L’histoire du « Vagabond des étoiles » est celle d’un homme qui attend son exécution dans les couloirs de la mort d’une prison américaine. Par le biais de l’autohypnose, il arrive à s’évader de cet univers carcéral, en allant puiser dans ses souvenirs et ses rêves enfouis. Au-delà de la dénonciation du système carcéral américain, ce texte de London est avant tout une véritable ode à l’imaginaire et à la rêverie.

C’est plutôt de ce point de vue qu’il faut partir pour écouter ces cinq chansons de Max Caz qui évoquent un besoin vital de liberté, et au-delà de ce besoin viscéral, la création de cette même liberté, avec ce que cela peut engendrer d’excitation, de peur et de désenchantement.

Beaucoup d’images, parfois fantasques, mais toujours pleines d’idéaux, se succèdent à l’écoutent de cet EP, qui se révèle être une formidable invitation au voyage et au rêve. Avec des accents stylés de pop onirique, Max Caz développe ici avec brio un univers que l’on devine riche, bien au-delà du support de l’ouvrage de London. Un univers que l’on se réjouit de découvrir davantage.

Author: Luc Dehon