La Fille de la Côte, Angoisse et Maracas

La Fille de la Côte, Angoisse et Maracas

La fille de la côte publie ce vendredi son troisième album « Angoisse et Maracas ».

La fille de la côte est l’histoire d’un homme et d’une femme (Yann Pons et Cécile Peyneau). Un premier album éponyme paru il y a cinq ans avait planté le décor : une collection de chansons dédiées aux filles de la côte méditerranéenne, du Lavandou à Golfe Juan. Changement de littoral hexagonal pour le deuxième opus paru trois ans plus tard qui rendait, quant à lui, hommage à celles de la côte Atlantique, de La Baule aux Sables d’Olonne en passant par Saint-Hilaire.

La fille de la côte revient en ce début d’année avec un troisième album « Angoisse et Maracas », un recueil de neuf titres dont l’action se passe cette fois-ci outre-Atlantique sur la côté Brésilienne, avec en toile de fond les plages de Bahia et l’effervescence du Carnaval de Rio. Il fait chaud, le vent dévoile les corps moites et les désirs des uns rejoignent ceux des autres, avec ce que cela peut engendrer d’angoisse…

Avec un délicieux charme suranné, entre cohue de rythmes sud-américains et effluves sixties, c’est l’amour à la plage sous toutes ses coutures (même celles qui craquent), les baisers salés et les peaux sucrées, que La Fille de la Côte chante ici. Qu’il soit fait dans des draps de soie, sur le cadre d’une moto ou sur une plage de sable fin.

Dernier détail : l’album a été enregistré avec une pléiade de musiciens plus doués les uns que les autres, puisque La Fille de la côte ne fait pas de concerts.

Rendez-vous le long du grand Pacifique dans deux ans…

Author: Luc Dehon