Elsa Esnoult : chronique de l’album « 5 »

Elsa Esnoult 5

Elsa Esnoult publie vendredi son cinquième album, intitulé « 5 » et porté par un premier single « Moi, j’écrirai ton nom ».

Alors qu’elle s’est offert une parenthèse enchantée et festive en fin d’année en publiant un album de Noël et qu’elle a proposé à ses fans un concert en live streaming depuis le Pavillon Baltard en janvier dernier, Elsa Esnoult revient en ce début d’année avec son cinquième album, assez logiquement et sobrement intitulé « 5 ».

« 5 » fait donc suite à « Pour toi… » (paru en 2014), « Tout en haut » (2016), « 3 » (2018), « 4 » (2019) et « Elsa Esnoult chante Noël » (2020). Que de chemin parcouru pour la jeune artiste que le grand public a découverte en tant que comédienne dans les séries « Chante ! » et « Clem », puis plus largement depuis 2011 dans « Les Mystères de l’Amour », spin-off d’« Hélène et les garçons » dans lequel elle incarne le rôle phare de Fanny Greyson.

Autant dire qu’Elsa Esnoult et sa production n’ont pas fait les choses à moitié. Au programme de ce cinquième album : un tracklisting de pas moins de 17 chansons inédites, pour une durée de près d’une heure. Rien que ça ! À une époque où les restrictions budgétaires et les nouveaux vecteurs de distribution musicale contraignent les artistes à publier des albums de plus en plus courts, saluons cette initiative (et ne boudons pas notre plaisir.)

Sur les 17 titres, près de la moitié (8) sont signés paroles et musique par la jeune autrice compositrice, les neuf autres étant du tandem J-F Porry / G Salesses, auteurs et compositeurs de la grande majorité des succès des stars de l’époque AB.

Composé de balades romantiques aux grandes envolées et titres catchy, « 5 » regorge de tubes au fort potentiel, à l’image de « Moi j’écrirai ton nom », le premier extrait dont l’artiste a réalisé le clip, ajoutant ainsi une nouvelle corde à son arc.

Dans les thèmes abordés, sans surprise, Elsa Esnoult chante ici l’amour dans tous ses états (les larmes et les chagrins qu’il nourrit inéluctablement, mais aussi l’extrême tendresse, les espoirs et les envies d’y croire qu’il génère), l’acceptation de soi, les accidents de la vie, les peurs qui empêchent d’avancer, le besoin d’avancer coûte que coûte, les sujets de société et son amour et sa gratitude pour ses fans. L’artiste s’offre même un duo, avec Anthony Colette, le danseur avec qui elle a partagé l’aventure de la dixième saison de « Danse avec les stars ».

Ses quatre premiers albums ont tous été certifiés Or, il y fort à parier que celui-ci suivra le même chemin. La sortie de « 5 » ayant été repoussée en raison de la pandémie, il en résulte un album probablement un peu moins instantané et plus posé, plus orchestré, avec des lignes pianistiques plus fines (« Tendrement, je m’imagine », « Dans le bleu de tes yeux »). Dans le même temps, l’artiste a elle aussi mûri et s’est affirmée. Bref, tout ceci réuni fait qu’Elsa Esnoult publie ici un très bel album. Probablement le plus abouti de sa carrière. Ce qui est de très bon augure pour les prochains concerts.

Seul (petit) bémol, pas de vinyle en vue dans un premier temps. Seule l’édition digitale et CD seront proposées. Dommage. Mais, qui sait ? Un jour prochain peut-être…

Rappelons que « 5 » amènera une nouvelle fois la chanteuse à se produire sur les plus grandes scènes de France et Belgique. Elle se produira notamment le 19 décembre sur la scène mythique du Palais des Congrès de Paris et le 8 janvier sur la prestigieuse scène du Cirque Royal de Bruxelles. Sa tournée fera escale également dans quelques-unes des plus grandes salles de France.

Elsa Esnoult, tournée 2021-2022
Elsa Esnoult, tournée 2021-2022

Author: Luc Dehon