Danakil, Rien ne se tait

Danakil, Rien ne se tait

Danakil publiera ce vendredi son nouvel album intitulé « Rien ne se tait ». Plusieurs singles ont déjà été publiés : « La Famille », « Ensemble » et « Monde de Fous ».

Après un peu plus de vingt ans d’existence, la formation Danakil s’apprête à publier ce vendredi un onzième album, « Rien ne se tait ». Un album qui trouve sa place cinq ans après « La rue raisonne », une flopée de concerts et une pandémie.

L’année noire pour la culture 2020 aura été mise à profit pour l’écriture de ce nouvel opus dans lequel on retrouve au chant Balik et Natty Jean, ainsi qu’un featuring avec Akhenaton.

Musicalement, on est dans le pur style Danakil : du reggae pur jus qui invite à bouger avec cette pointe de french touch qui fait la différence. Parce que la nonchalance et la coolitude inhérentes au reggae se parent ici de réflexions politiques, écologiques et économiques. Sans oublier de l’amour. Beaucoup d’amour.

En pointant du doigt les actes de uns, mais sans jamais se poser en donneur de leçons, Danakil dresse ici le constat d’une société régie par la soif de pouvoir, la puissance des médias et la folie des hommes.

Triste constat d’une époque, d’un avenir incertain et du sentiment que personne, si ce n’est une poignée de citoyens du monde, ne s’en préoccupe. Triste réalité. Rien ne se fait. Mais rien ne se tait.

Comme pour faire un pied de nez à ce monde qui se délite et – surtout – pour faire la fête, Danakil donne rendez-vous à ses fans sur la scène de l’Olympia les 4 et 25 septembre prochain.

Author: Luc Dehon