Texas, Hi, l’album

Texas, Hi

Le groupe Texas publie aujourd’hui l’excellent « Hi », son dixième album.

Texas est de retour. Quel bonheur ! Après la publication des singles « Hi » (qui marquait l’étonnante  collaboration du groupe avec Wu-Tang Clan), « Moonstar » « Mr Haze », Texas publie aujourd’hui « Hi », un dixième album exaltant et purement jouissif.

Le parcours de « Hi » est peu banal. L’aventure débute en 2018. La charismatique chanteuse Sharleen Spiteri et le bassiste Johnny Mc Ethone retrouvent alors dans leurs tiroirs des sessions originale faites pour l’album « White on Blonde » (paru en 1997), sessions complétement oubliées. L’idée de publier un lost album est vite balayée tant ces sessions sont fortes. L’envie de réécrire de nouveau morceaux prend le dessus sur la nostalgie d’une autre époque, et Texas se met alors en route pour l’écriture d’un nouveau chapitre de leur épopée. (Seul quatre titres, dont « Mr Haze » datent de l’époque de White on Blond ».)

Et quel chapitre ! « Hi » fait sans aucun doute partie des meilleurs albums que le groupe écossais ait publiés. (Et Dieu sait combien leur discographie est riche.) Avec un titre comme « Unbelievable », le groupe joue la carte de la ballade. Peu coutumier du fait, pour un essai, c’est un coup de maître. N’ayons pas peur des mots. Quelques collaborations remarquables émaillent l’opus, et notamment avec Richard Hawley sur le titre « Dark Fire » et Clare Grogan (Altered Images) pour un duo emballant.

Trente ans après « I don’t want a lover », Texas « Just want to be liked ». Question d’époque. Le son, ultra contemporain, sonne pourtant comme « un bon vieux Texas ». Et c’est ce qu’on aime. Texas renouvelle le genre sans jamais se trahir. On appelle ça le talent. Et le charisme. Pour sûr ces nouvelles chansons feront un malheur sur scène prochainement (de reports en reports la tournée du groupe initialement prévue en 2020 aura lieu en 2022). Vivement !

Author: Luc Dehon