Berling Berlin, First Emotions of the Century

Berling Berlin, First Emotions of the Century

Berling Berlin publie ce jour un premier album intitulé « First Emotions of the Century ».

Berling Berlin voit le jour en 2017 à Paris à l’initiative de Juan Merello rapidement rejoint par Hugo, Quentin et Max. Une furieuse envie de créer une musique en adéquation avec leurs influences et aspirations respectives. « Un post punk revival nourrit à l’électro » comme les quatre compères  définissent leur musique.

Après la publication de plusieurs singles (« Un signe de toi », « Your eyes » ou plus récemment « In Foreign Land »), Berling Berlin s’apprête à passer à la vitesse supérieure ce vendredi en publiant un excellent premier album. « First Emotions of the Century » fait un peu la synthèse parfaite de la musique qu’on aime. Furieusement influencée par celle de leurs ainés, mais diablement ancrée en 2022. Ce qui est certain, c’est qu’ils ont beaucoup (mais beaucoup) écouté Depeche Mode et Tears for Fears. Ça tombe bien, nous aussi. Ça crée des liens.

La musique de Berling Berlin a ce petit charme suranné de la New Wave / Synth Pop early 80 mélangée à la subculture berlinoise des nineties et l’électro des années 2000. Si les chansons de Berling Berlin auraient pu être créées en 81 (et donc produites différemment), elles n’auraient certainement pas eu la même saveur ni la même identité.

Sans jamais verser dans un côté littéraire, c’est tout un pan du lyrisme noir que Berling Berlin aborde dans ses textes. Vous l’aurez compris, il est plus question ici de peurs primales, de pleurs et d’obsessions que de sentiment amoureux doucereux.

En reprenant quelques codes du passé, Berling Berlin invite l’auditeur à un voyage dans le temps. « First Emotions of the Century » est dark, cold, glam et particulièrement jouissif. On aime !

Author: Luc Dehon